À propos de l'étude

L’étude CNTPT 029 vérifiera la faisabilité et l’acceptabilité d’une thérapie de groupe pour remédiation cognitive chez des adultes âgés vivant avec le VIH qui ont reçu un diagnostic de trouble neurocognitif (TNC) associé au VIH. La thérapie de remédiation cognitive inclura un entraînement cognitif sur tablette et des séances de réduction du stress par la technique de la pleine conscience.

À propos de la maladie

Environ la moitié de la population VIH-positive vieillissante sera affectée par un TNC associé au VIH, ce qui fait de l’atteinte cognitive liée au VIH une comorbidité significative dans cette population. Avec le développement, l’accessibilité et l’instauration précoce du traitement antirétroviral (TAR) moderne, le TNC associé au VIH est moins grave et moins fréquent qu’autrefois. Par contre, les personnes qui ont été traitées au moyen de médicaments plus anciens, celles qui ont été moins actives et qui ont présenté des taux plus élevés de toxicité comparativement à ce qu’offrent les schémas actuels, ou qui ont souffert de maladies associées au diagnostic de SIDA, pourraient être affectées par le TNC plus souvent et plus gravement. Les problèmes touchant la cognition, la mémoire, le traitement de l’information nouvelle, la résolution de problèmes et la prise de décision sont tous des symptômes potentiels.

Des interventions psychosociales ont été utilisées pour réduire le stress et la dépression et améliorer l’adaptation et la qualité de vie chez la population vieillissante générale qui souffre de troubles cognitifs et de dépression. Ces techniques, qui peuvent grandement varier, n’ont pas été entièrement testées chez les personnes vieillissantes souffrant de TNC associée au VIH.

Approche de l'étude

L’étude CTNPT 029 cherche à s’adjoindre la participation de 16 personnes à l’Hôpital St. Michael de Toronto. Les participants de l’étude seront assignés aléatoirement soit à une thérapie de groupe de remédiation cognitive (TGRC) soit à une thérapie de groupe standard pour le VIH (groupe témoin). Les deux thérapies de groupe comporteront une série de séances hebdomadaires de trois heures animées par un travailleur social autorisé et un pair. Les participants du TGRC passeront une heure par séance à des exercices d’entraînement cérébral (logiciel PositScience) et les deux autres heures seront consacrées à la réduction du stress par la pleine conscience (méditation, exercices de respiration, etc.). Le groupe témoin se concentrera sur la santé et le bien-être général pour les personnes vieillissant avec le VIH. Les investigateurs de l’étude détermineront l’utilité de la structure des séances et la faisabilité et l’acceptabilité d’une étude de ce genre.

Critères d'admissibilité

Requis

  • Diagnostic documenté de TNC associé au VIH (trouble neurocognitif léger)
  • A contracté le VIH il y a 5 ans
  • Âgé de 40 ans
  • Consent à être contacté par l’Hôpital St. Michael pour d’autres études de recherche éventuellement
  • Capacité de communiquer en anglais

Interdit

  • Autre diagnostic psychiatrique significatif (p. ex., schizophrénie, trouble bipolaire, etc.) et/ou antécédents de traumatisme cérébral
  • Diagnostic documenté de TNC associé au VIH asymptomatique ou démence associée au VIH

Pour plus de renseignments

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de cette étude clinique, veuillez consulter l’investigateur principal.

Investigateur principal

Voici qui dirige cette étude.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Envoyez un courriel à ctninfo@hivnet.ubc.ca.

Site participant

Voici où cette étude est menée.