DEBUG INFO [ON]
Page template: single.php
Search terms : 

Dr Mark Wainberg

By April 13, 2017 Uncategorized No Comments

Le personnel et la direction du Réseau offrent leurs sincères condoléances à l’occasion du décès du Dr Mark Wainberg. Mark a été un collègue, un ami et un mentor pour plusieurs au sein du Réseau. Nous nous souviendrons de lui comme d’un homme qui était non seulement un chercheur d’envergure internationale dans le domaine du VIH, mais aussi d’un défenseur de l’accès aux traitements dans les pays en développement. En plus d’être un scientifique rigoureux et engagé, il était chaleureux, doté d’un merveilleux sens de l’humour, et il savait mettre les gens à leur aise. Il nous manquera énormément.

Parmi leurs nombreuses réalisations, le Dr Wainberg et ses collaborateurs ont été parmi les premiers, en 1989,  à reconnaître les propriétés antivirales du 3TC, la lamivudine, toujours utilisée pour traiter le VIH. Son travail a en outre fait progresser les connaissances sur la résistance aux médicaments anti-VIH et a permis d’identifier les nombreuses mutations responsables de la résistance aux antiviraux.

Le Dr Wainberg a fait partie du Réseau depuis ses tout débuts, d’abord comme président du Comité d’évaluation scientifique (1991-1998), puis comme président du Comité de direction (1998-2008). Après 2008, il est resté au Comité de direction en tant que membre à titre personnel. Il a aussi été membre du Comité d’adjudication des bourses postdoctorales du Réseau et continuait de former de nouveaux investigateurs auprès de qui il jouait le rôle d’un mentor.

De 1998 à 2000, le Dr Wainberg a été président de la Société internationale du sida, dont il a organisé le XIIIe Congrès international à Durban, en Afrique du Sud, sur les enjeux de l’accès au traitement dans les pays en voie de développement. Il a été coprésident du XVIe Congrès de la Société internationale du sida à Toronto et était président sortant de l’Association canadienne de recherche sur le VIH. Il a aussi organisé l’événement annuel « Journées Québécoises sur le VIH » à Montréal pour permettre aux chercheurs de langue française de se rencontrer et de collaborer ensemble.

Il a été membre de nombreux comités consultatifs internationaux, notamment auprès de l’Organisation mondiale de la santé. Entre autres distinctions et prix reçus pour ses travaux, il a été fait membre de la Société royale du Canada, officier de l’Ordre du Canada, officier de l’Ordre National du Québec, membre honoraire du Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada, chevalier de la Légion d’honneur en France et en 2016, il a été nommé au Temple de la renommée médicale canadienne.

Mark a été un pionnier et son départ soudain laissera un grand vide dans le monde de la recherche sur le VIH. Nous sommes tous sous le choc.

Nous offrons nos condoléances sincères à sa famille, à son équipe de recherche de l’Institut Lady Davis et à ses collègues et collaborateurs au Canada et partout dans le monde.

 

Réseau canadien pour les essais VIH des IRSC

Le 13 avril 2017

Recherche sur le traitement, la prévention et l’éradication